Le sélectionneur du Syli National a paraphé son contrat ce vendredi 16 septembre 2022.

Nommé au mois d’avril dernier à la suite d’un appel à candidatures lancé par la Fédération Guinéenne de Football, Kaba Diawara est désormais lié à l’équipe nationale de Guinée par un contrat.

Ce vendredi 16 septembre 2022, l’entraîneur guinéen a signé un bail de deux années avec deux autres années en option. La signature a eu lieu à Conakry en présence du Ministre de la Jeunesse et des Sports, Monsieur Lansana Bea Diallo et du Vice-président du Comité de Normalisation de la Fédération Guinéenne de Football, Monsieur Sega Diallo.

Le patron du Syli National a pour mission de qualifier la Guinée à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations prévue en Côte d’Ivoire en 2024 et de se hisser au minimum en quart de finale de ladite compétition.

Après avoir signé son contrat, Kaba Diawara s’est exprimé pour le compte du site web de la Fédération Guinéenne de Football. Lisez !

Quel est votre ressenti après avoir signé votre contrat ?

Beaucoup d’émotions vraiment parce que c’est de la fierté de rentrer dans ce club très fermé, de pouvoir représenter son pays et d’être aux premières loges pour essayer de faire passer des paliers et d’avoir beaucoup de succès.

En quoi est-ce que la stabilité est importante pour votre projet ?

C’est très important parce qu’on a décidé de rajeunir l’équipe. Donc, on sait que si on dit rajeunissement, on est obligé de parler en temps parce qu’on sait que la jeunesse a des propriétés qui sont très bien mais il manquera de l’expérience. Il faut donc avoir le temps de pouvoir travailler, de pouvoir mettre tous ces éléments-là ensemble pour qu’ils (les jeunes) arrivent à se connaître, à forger une identité de jeu, gagner des matchs, prendre la confiance, l’expérience et puis pourquoi pas finir par gagner.

Un mot pour les supporters…

Il nous ont montré de l’amour dans ce même stade (Nongo, ndlr) il n’y a pas si longtemps. Nous leur demandons d’être patients avec nous, de croire au rêve qui peut se passer très vite avec cette équipe-là. Il faut encourager encore et encore et InshaAllah, ça va aller.

Qu’est-ce qu’on peut vous souhaiter dans cette aventure ?

De gagner la CAN pourquoi pas et se qualifier pour une coupe du monde, chose qui serait une première pour la Guinée. C’est vraiment ce qu’on peut souhaiter, pas qu’à moi mais à toute l’équipe.